Risques et Plan Communal de Sauvegarde

Posted on 29 avril 2014 by ManagerMP

risque-naturelOn apprend très vite en devenant Maire qu’on est responsable de « tout ce qui se passe dans la commune ». Et si nous avions tendance à l’oublier, les citoyens se chargeraient de nous le rappeler rapidement…. Mais l’État n’est pas en reste, et comme le Maire devient agent de l’État dans la seconde qui suit son élection, il va devoir rapidement s’atteler à l’étude des risques pour pouvoir les anticiper. Car il est vrai que le seul temps que l’on peut « maîtriser » c’est le futur.

En effet, le Passé est … terminé, le Présent est entrain de se dérouler à cette seconde même, et devient donc du Passé dans la foulée. Donc pour maîtriser les risques de la commune il va falloir utiliser les données du Passé et celles du Présent pour analyser les risques du futur et prévoir des procédures et méthodes à mettre en œuvre dans l’Avenir… en espérant que cet Avenir indésirable ne se produira pas. Et il faudra ensuite continuer à améliorer la boite à outils au fur et à mesure du retour d’expérience. Comme le font les Maires des communes soumises aux aléas des tempêtes sur le littoral. C’est ce principe qui est résumé dans la « roue de Deming ».

Roue de l'amélioration continue

Roue de l’amélioration continue

C’est le principe même du Plan Communal de Sauvegarde, qui est résumé par la « roue de Deming », qui schématise les 4 étapes de la maîtrise des risques.  Les principes de cette roue s’appliquent à toute organisation ou projet. Elle nous rappelle la nécessité de « mesurer » les évènements pour pouvoir les analyser et prévoir des méthodes de planification que nous allons appliquer avant de mesurer leur efficacité, puis d’analyser de nouveau…. La démarche est sans fin car la roue tourne, mais elle progresse aussi et le sens de la pente montre que nous nous élevons en progressant.

Il est nécessaire de disposer des données historiques d’un phénomène pour commencer à le comprendre, analyser ses causes et pouvoir en prévenir ses effets. Exemple: quelles sont les hauteurs de pluie qui sont tombées sur votre commune dans les 100 dernières années? Cela ne vous garantira pas que vous n’allez pas avoir dans l’Avenir un épisode encore plus violent, car la nature est pleine de surprises, mais au moins cela vous donnera une bonne base d’anticipation. Ainsi la canicule a sans doute existé d’autres années que 2003, mais nos mémoires l’ont oublié. Et avec le temps les systèmes d’entraide familiaux ont faibli, et dans une grande agglomération, on fait un peu moins attention à ses voisins que dans une petite commune.

Pour réussir à mettre en œuvre un plan de sauvegarde cohérent, il va être nécessaire d’impliquer les services de l’état spécialisés en fonction des risques à considérer localement (Sécurité Civile, DDCSPP, DDT et autres services), les services départementaux  (SDIS), le Corps des Sapeurs Pompiers Locaux, mais aussi les habitants car ce sont eux les premiers concernés en cas de risques majeurs.

Ce sujet est un sujet qui concerne toutes les communes, même si certaines sont plus exposées à certains risques naturels ou technologiques que d’autres. Car qui peut prétendre ne pas avoir de risques de canicule, de tempête ou de grand froid par exemple…. et il vaut mieux anticiper les mesures préventives et le plan de communication à la population avant d’avoir le souci. Et je vous propose d’y revenir prochainement et de zoomer sur le DICRIM (Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs).

Et en attendant pour vous mettre en appétit, voici un mémento en ligne bien documenté pour vous permettre d’avancer sur le sujet: http://www.mementodumaire.net/.

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.